L’infertilité

J’ai une copine qui a des soucis d’infertilité depuis quelques années déjà et je me disais souvent des choses comme : « elle est vraiment courageuse » ou  » comment fait-elle pour garder le moral ». D’ailleurs c’est la première personne à qui j’ai pensé quand j’ai eu mon test de grossesse positif, j’ai tout de suite pensé: « Merde, comment je vais lui dire? Ça va lui faire mal au cœur ». Et finalement maintenant on est compagnon de galère.

J’ai même compris comment elle faisait pour continuer à avancer, pour garder le moral. En fait on n’a pas le choix, on doit faire avec ce que la vie nous a donné. Même si ce n’est pas facile tous les jours.

Pour moi ça m’est tombé sur le coin de la gueule comme ça…paf…d’un coup et ça a été un choc. Avant j’étais convaincue que tout se passerai simplement et sans problème. Comme une lettre à la poste…oui mais ça c’était avant.

En quelques jours tout mon monde a basculé et j’ai réalisé que ce que je pensais être une évidence ne l’était pas du tout. J’ai dû me poser plein de questions sur moi, sur mon couple, sur la vie en générale. Ce qui est le plus dur c’est l’incertitude, est-ce que ça va marcher? Si oui, quand? Et si ça marche jamais, qu’est-ce qu’on fera? Si l’issue est positive notre couple va survivra probablement à tout ça, mais si c’est négatif? Suis-je assez forte pour supporter ce traitement ? Y’aura-t-il des embryons à transférer?

Tout cela a été tellement soudain que je crois que j’ai le contre coup maintenant et  je commence à réaliser et à digérer ce qui s’est passé en avril.

La « chance » que j’ai c’est que j’en parle assez facilement, pour moi ce n’est pas un tabou et de toute façon ce n’est pas de ma faute. Ce n’est pas dans ma nature de garder les choses pour moi et ça fini par me bouffer de l’intérieur. Du coup tout mon entourage est au courant et fait preuve de beaucoup d’empathie ce qui m’es d’un grand soutien.

J’essaye de rester positive et on verra bien la suite.

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’infertilité »

  1. Je me reconnais assez dans ton article. Pareil, je ne m’y attendais pas, tout sauf ça. D’ailleurs ca ne m’aurait jamais traversé l’esprit puisque ça n’arrive qu’aux autres. Ca pourra en choquer certains mais quand j’ai appris ça, ça m’a rappelé l’annonce du cancer de mon père. Une bombe. La vie avant et la vie après.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s